Inviter le PASC à donner un atelier:

Le PASC donne des conférences et anime des ateliers dans divers contextes en français, en espagnol et en anglais. Nous avons, par le passé, été présents dans les classes d’espagnol au cégep, dans des classes à l’université, le milieu syndical et communautaire ainsi que dans une grande variétés d’activités sociales et politiques. Nous pouvons aborder différents thèmes dont :

 

Plan Nord / Plan Sud : Entre fabrication de consentement et coercition

À l’heure où le gouvernement du Québec fait la promotion du PLAN NORD, le PLAN SUD continue d’avancer. Les mêmes plans de développement dévastent communautés et territoires, mais la résistance s’organise. Lors de cette conférence et discussion, nous analysons la manière dont s'impose les projets de développement capitaliste (principalement pétroliers et miniers) à travers le continent : la carotte et le bâton.


Conflit armé et résistance civile en Colombie:

Le conflit colombien est un exemple exacerbé des dynamiques historiquement à l’œuvre dans l’Amérique latine. Une analyse historique des acteurs en présences ainsi que du rôle des gouvernements étrangers tel que les États-Unis et d’Israël permettent de comprendre la situation politique actuelle. Nous verrons comment l’État colombien a mis sur pied la stratégie paramilitaire et utilisé le déplacement forcé de populations rurales afin de protéger l’ordre établi et les intérêts économiques au profit de l’oligarchie colombienne et d’entreprises étrangères.

Accords bilatéraux de libre-échange et imposition d’un modèle de développement:

Le PASC s’efforce de faire le lien entre intérêts économiques et la guerre. On estime à 3,5 millions le nombre de déplacé-e-s internes en Colombie au cours des 20 dernières années. Le phénomène du déplacement forcé, bien qu’il soit parfois dû aux confrontations armées, est une stratégie étatique contre les populations rurales. Une vaste gamme de projets agro-industriels, d’élevage extensif, d’exploitation minière, pétrolière et forestière y sont implantés afin de mettre des territoires stratégiques au service des intérêts économiques nationaux et internationaux. Lors des conférences et ateliers, le PASC fait le lien, notamment, entre différents accords, les Plan Colombie 1 et 2, le Plan Puebla Panama et les accords bilatéraux comme celui ratifié en 2010 entre la Colombie et le Canada.

Agrocarburants :

Déplacements forcés et attaque à la souveraineté alimentaire Le PASC propose un analyse critique des dites solutions de développement supposément durables. Le discours des entreprises de palme fait la promotion de pratiques socialement et environnementalement responsables. Cependant les monocultures de palme bien loin de fournir une alternative crédible au pétrole, multiplient les désastres écologiques et sociaux L’appropriation de terres pour la production d’agro-combustibles est l’intérêt qui se cache derrière plusieurs déplacements forcées de populations en Colombie De plus les champs de palme viennent remplacer l’agriculture de subsistance et anéantir la souveraineté alimentaire des communautés paysannes et du pays.Ils produisent, de plus, des crédits de carbone visant à donner l’illusion d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Notre solidarité: Un territoire à décoloniser

Inspiré par les défis rencontrés dans l’organisation de son projet d’accompagnement le PASC, en collaboration avec l’Institut Simone de Beauvoir de l’Université Concordia, propose des sessions de réflexions destinées aux acteurs sociaux engagés dans des initiatives de solidarité internationale. Ces ateliers explorent l’analyse féministe des rapports de pouvoir pour aborder le concept de « privilèges » et plus précisément ceux que nous avons en tant qu’actrices ou acteurs d’une solidarité qui vient du Nord. Nous proposons de considérer les relations de solidarité Nord/Sud comme étant des lieux d’expression de ces privilèges, mais également des canaux de transfert pour ceux-ci. Visiter decolo.pasc.ca

Accueillir l'exposition Photo du PASC

Et si la résistance nous était contée ?

Exposition photographique sur les communautés paysannes en résistance civile au Chocó, Colombie

Télécharger le document de présentation


Organiser une projection du documentaire du PASC

L’empire de la palme : Crimes d’État et résistance civile en Colombie:


Ce documentaire présente la lutte de communautés paysannes du Chocó qui résistent au projet agro-industriel de palme africaine implanté illégalement sur leur territoire collectif. Les entrevues et les images ont été tournées par unee membre du PASC sur le terrain en Colombie. Vous pouvez commander la version longue de 57 minutes en contactant le PASC  et visionner une version courte de 20 minutes :

  

Exploration de l’affiche du Plan Colombie :

Le PASC peut également animer des activités interactives dont une exploration de l’affiche du Plan Colombie. Étendue sur une toile de de 3 mètres par 1 mètre, cette fresque d’art est un produit d’un processus d’échanges entre les artistes du Collectif de la Ruche, basé au États-Unis et des mouvements sociaux colombiens. Cette oeuvre se lit et s’interprète dans toutes les langues et à tous les âges.
Le Collectif de la Ruche utilise des images et récits visuels étourdis pour illustrer les connections entre COLONISATION, MILITARISATION et l’EXTRACTION DES RESSOURCES.  Cette pièce d’art est un produit de plusieurs échanges sur le colonialisme dans la région andine qui ont eu lieu entre le Collectif de la Ruche et des mouvements sociaux en 2002 en Equateur, Colombie et aux Etats-Unis. L’œuvre tente d’exposer les mensonges de la guerre contre les drogues comme diversion pour les intérêts multinationaux pour l’extraction de la richesse de la biodiversité et des resources naturelles de l’Amazone et ses peuples.

Télécharger le livret d'interprétation et plus encore